Biographie

Nancy Fortune

Nancy Fortune n’est pas seulement un nom que l’on retient parmi les activistes de la scène électronique underground : auteure, compositeur et interprète française, elle n’a de cesse de construire, depuis 1999, son projet musical entre les Pays-Bas, Vienne, Détroit et Chicago.

En perpétuelle recherche d’assemblages sonores il s’agit pour Nancy Fortune, d’exprimer la diversité de ses influences en constante évolution.

Elle compose sa propre musique musique et se prête aisément au jeu des collaborations musicales depuis début des années 2000 : « The Secret Life of Nancy » Fortune est sorti sur Viewlexx en 2001 , s’ensuit « Crystallised », LP compilation sorti sur Clone Records.

Elle apparait naturellement en tant que songwriter aux côtés de I-F (Viewlexx), Alden Tyrell (Clone Records), Dj Elin aka Autorepeat ( SSR /Crammed & Copycuts).

En perpétuelle recherche d’assemblages sonores il s’agit pour Nancy Fortune, d’exprimer la diversité de ses influences en constante évolution.

Nancy Fortune

n’est pas seulement un nom que l’on retient parmi les activistes de la scène électronique underground.

2011 marque une date importante puisqu’elle rencontre Laurent Saussol , musicien arrangeur et ingénieur du son.

On la retrouve sur des labels comme Ghostly Records en contribution sur le projet « Disco Nouveau » ou encore sur Bpitch Control prêtant sa voix sur le maxi d’EEDIO. En 2009 c’est au tour de Traxx, le boss du label Nation de la solliciter pour un featuring extrait de son album hommage à Ron Hardy, « Faith ».

Conviée par la suite à prendre part à son album « Circus » (Lo Recordings), Bernard Fèvre aka Black Devil Disco Club lui fait interpréter 2 titres.

2011 marque une date importante puisqu’elle rencontre Laurent Saussol , musicien arrangeur et ingénieur du son. Ensemble, ils rassemblent, démêlent et ordonnent les pièces de leurs cultures musicales à la fois en communes et complémentaires.

Double studio, claviers analogiques et les enregistrements se bouclent : « Remain Human » sort sur Nation en 2012.

Deathwidth

Le duo se retrouve de nouveau fin 2013 pour un deuxième album intitulé « Deathwidth ». Bouleversés par la naissance du Footwork à Chicago, l’ input est largement exprimé pour exemple sur le single « Driving me insane »: un hommage sincère au regretté DJ Rashad.

Cet album est aussi la résultante affirmée de leurs influences anglaises en commun telles que Pink Floyd, Squarepusher, The Orb, Autechre, LFO ou encore Africa Hitech.

Découvrir le projet

Nancy Fortune traverse le temps et poursuit avec foi sa quête musicale underground, au risque de ne pas être assez pop pour la grande industrie. Mais tous les amoureux de la musique électronique la suivent sur cette voie de la construction de son esthétique artistique et souhaitent la voir enfin coiffée de succès.