Deathwidth

Immersive performance

Avant-propos

Le monde dans lequel nous vivons cherche insidieusement à nous enfermer dans la solitude et la culpabilité. Par nos actes répétés machinalement, par notre soumission aux règles établies, nous abandonnons notre libre arbitre, notre singularité. Il est possible – et recommandé – d’accepter une telle condition ; de s’inscrire dans un cycle linéaire ; de tracer des lignes de vie sans aspérités ; nous ne faisons pas ce choix, nous aspirons à l’utopie, à la connexion entre êtres humains, à la réappropriation de notre destin ; nous faisons le rêve éveillé d’une humanité sensible et connectée faisant appel à nos propres ressources passées, actuelles et futures…

Note d’intention

En 1968, Gabriele Veneziano, physicien émérite, fait une importante découverte scientifique concernant les particules élémentaires. Cette découverte constitue le point de départ de « la théorie des cordes »,théorie qui réconcilie relativité et mécanique quantique. Cette théorie repose sur l’existence de micro cordes (de masse infime), formant des boucles reliées entre elles et inter agissant comme un réseau interconnecté. La théorie des cordes réinterroge la relation espace temps.

Ces travaux scientifiques et les interrogations métaphysiques qu’elles suscitent ont inspiré Deathwidth, projet artistique polymorphe, pluri artistique et immersif.

Un projet définitivement ancré dans le présent, puisque le passé et le futur n’existent pas.

Un projet pour connecter les êtres sensibles et inscrire des résistances.

Un projet ou la mémoire redonne vie aux icones.

De part et d’autre de l’Atlantique, Julie Fédida aka Nancy Fortune et Eric Bitboy Jr, créent, dans leurs bulles respectives, des espaces de liberté sensibles, des endroits de résistance, profondément underground, sur le fond et dans la forme. Leurs trajectoires non rectilignes les conduit aujourd’hui à fabriquer du commun autour du projet Deathwidth.

Découvrir l'équipe

Episode 1

L’ALBUM

Enregistré entre 2016 et 2017 à l’abri des regards en home studio, DEATHWIDTH restitue la respiration du footwork. Réunis à nouveau sous la même bannière, Nancy Fortune et 1H9!N libèrent la force sauvage et tendue du footwork. A travers les 9 tracks de l’album dont l’artwork est signé Marc Teyssier, ils expriment leur ressenti à propos du temps réel ; Un temps réel habité par Dj Rashad, pionnier de la scène de Chicago parti prématurément en 2014. En franchissant la ligne des 160 BPM, le duo fait naître une faille d’où jaillit la lumière. Derrière la noirceur du propos, Nancy Fortune, de sa voix cristalline et éthérée apaise la douleur et redonne vie aux fantômes. L’urgence est bien là, dans le présent, dans temps réel.

Sortie en digital / CD / vinyle en décembre 2017 : Ivanovna – Remix sur Nidali Rcds (Chicago)

Episode 2

LE LABO

Quelque part dans le périmètre du centre historique de Clermont-Ferrand, techniciens, informaticiens et artistes s’affairent et expérimentent à grand train. Très vite le petit local se transforme en antichambre de la programmation et du DIY. Totalement crée in situ, l’univers de DEATHWIDTH prend forme : des écrans auto-portés fabriqués sur le pouce, des kinects et des mini caméra 3D qui traquent les formes et leur donnent une nouvelle vie, des synthés analogiques, des ordis trafiqués,… Un vrai piège à geeks que l’oeil expert de Super Serge se charge d’essaimer sur le web. Les planètes étant dans le bon alignement, la créature commence à prendre forme. L’immersion devient possible.

Episode 3

FOOTWORK TIME

L’accueil d’Eric Bitoy Jr, producteur musical et figure emblématique du Chicago footwork est un événement. Ce danseur hors pair a fait ses preuves lors de battles mémorables. Sociétaire de Creation, cercle très fermé de l’avant-garde de Chicago aux côtés de King Charles (Madonna, Black Eye Peas), il participera à un temps de rencontre et d’échanges et animera une master class au Centre Georges Brassens de Clermont-Fd le mardi 5 décembre. Une passerelle entre Clermont et Chicago pour un enrichissement mutuel entre danseurs, acteurs culturels et citoyens.

Centre Georges Brassens, rue Sévigné – 63000 Clermont-Fd À partir de 18h30 – Inscriptions au 04 73 40 86 80

Episode 4

IMAGO CONNECTION

La métropole clermontoise a accordé sa confiance à Nancy Fortune en accordant une aide financière et matérielle pour l’accueil de la création de DEATHWIDTH et sa diffusion via le web. Du 1 au 6 décembre, « IMAGO », son pôle de production musical et audiovisuel sera l’écrin de la finalisation de DEATHWIDTH. Nancy Fortune (chant, machines), 1H9!N (machines) et Eric Bitoy Jr (danse) réunis sur scène autour d’un dispositif scénique inédit seront appuyés par les prouesses techniques et technologiques de Jérôme Cartier (son, 3D et effets spéciaux) et Max Dyiab (lumières). Une première présentation de la création sera diffusée en direct sur les réseaux sociaux le mercredi 6 décembre. 16h30 (14h30 GMT, 9h30 à Chicago), c’est l’heure à laquelle les internautes du monde entier seront invités à synchroniser leurs montres pour vibrer aux premiers pas de DEATHWIDTH. Temps réel toujours. Synchronicités.

Imago, Cébazat (63118), 18H30 le 6 décembre.

Episode 5

DEATHWIDTH TOUR

À partir du printemps 2017, le projet DEATHWIDTH sera proposé sous différentes formes à destination des festivals, programmations, musées etc : spectacle complet, set DJ’s, soirées footwork etc. Une tournée européenne est en cours de montage. Quelques dates US sont prévues en 2018.